Ascenseur privatif : avantages et prix

Pouvoir se déplacer aisément dans son immeuble est le rêve de tout occupant d’un bâtiment. Mais avec l’urbanisation accrue et le manque d’espace dans les immeubles, la mobilité se trouve réduite. C’est pour remédier à ces problèmes de mobilité dans les immeubles que les ascenseurs privatifs ont vu le jour.

Quels sont les avantages d’installer un ascenseur privatif ?

Un ascenseur privatif vous aidera énormément pour transporter des objets et des biens trop lourds à transporter lorsque vous êtes logés sur un étage d’un immeuble. C’est aussi un moyen pour faciliter le déplacement des personnes à mobilité réduite. Elles n’auront plus besoin de faire appel à d’autres personnes avant de se déplacer. L’ascenseur privatif permet donc de donner de l’autonomie en termes de mobilité par exemple aux personnes âgées. L’installation d’un ascenseur privatif dans un immeuble permet de favoriser et d’augmenter la mobilité des habitants. Consultez cette source pour plus d’explications.
Certains immeubles au regard de leur architecture présentent des difficultés de mobilité au niveau des escaliers. Emprunter les escaliers dans ces immeubles représente un véritable casse-tête et un parcours de combattant. Cela devient plus préoccupant quand vous avez une urgence à régler et qu’il vous faut très rapidement rejoindre votre appartement.

Quel budget faut-il prévoir pour installer un ascenseur privatif ?

Le prix d’achat d’un ascenseur privatif varie en fonction du modèle. Pour un ascenseur autoportant, il faut débourser une somme située entre 14 000 euros à 20 000 euros. À ce prix vous pouvez disposer d’un ascenseur pour deux niveaux.
Il existe des ascenseurs privatifs à gaine qui coûtent entre 13 000 euros à 20 000 euros.
Des niveaux supplémentaires peuvent être ajoutés par la suite. L’ajout de chaque palier coûte environ 3000 euros.
L’installation d’un ascenseur nécessite de la maintenance et de l’entretien. Cela engendre aussi des coûts qui peuvent varier entre 100 euros à 400 euros par an.
Il existe des subventions et aides financières pour l’acquisition des ascenseurs privatifs. Il est prévu par la législation fiscale un crédit d’impôt de 25 % qui peut atteindre un seuil de 5 000 euros à 10 000 euros.