Comment rembourser un emprunt en cas de survenue d’un accident ou d’une maladie ?

Vous avez contracté un prêt et contre toute attente vous vous retrouvez confronté à un accident de travail ou une maladie invalidante. Se pose alors l’équation du remboursement du prêt que vous avez contracté. Heureusement, l’assurance prêt existe pour vous aider à continuer vos remboursements d’emprunt quand vous vous retrouvez dans cette situation.

Quelles sont les conditions pour bénéficier de la garantie de remboursement d’emprunt ?

Tout d’abord, on a l’incapacité temporaire totale (ITT) de travail. C’est la situation dans laquelle un assuré se retrouve et n’arrive plus à exercer physiquement son activité professionnelle. Lorsque ce type d’impossibilité de travailler est constaté, l’assureur peut rembourser les mensualités d’emprunt contracté par l’assuré indisposé. L’ITT est une condition nécessaire pour bénéficier de ce privilège de remboursement d’un emprunt que vous avez contracté, par votre assureur. Cette condition est requise lorsque l’assuré est âgé de moins de 60 ans. Rendez-vous sur ce site.
Il faut aussi retenir que toutes les maladies ne sont pas couvertes par l’assurance remboursement de prêt. Lorsque l’assuré est atteint d’une maladie psychiatrique ou d’un mal de dos, il ne bénéficie pas de la couverture d’assurance pour le remboursement de prêt qu’il a contracté.

Quelle démarche effectuée auprès de votre assureur ?

En cas d’arrêt de travail, vous devez informer votre assureur dans un délai maximal d’un mois. L’assuré doit prendre contact avec le médecin agréé par l’assureur et fournir à celui-ci tout le dossier médical qui atteste de l’état de santé de l’assuré. Certaines pièces obligatoires doivent figurer dans ce dossier. Il s’agit entre autres de la fiche de déclaration d’incapacité temporaire totale de travail. Cette fiche doit être remplie aussi par l’assureur et signée par le médecin agréé par l’assureur. Tout autre document comme des preuves d’hospitalisation ou d’examen clinique sont à inclure dans le dossier. L’assuré doit aussi inclure dans le dossier à envoyer à son assureur, un point des remboursements de l’emprunt contracté sous forme d’un tableau d’amortissement.
C’est à la lumière de toutes ces pièces que le médecin jugera et pourra attester de l’état d’incapacité temporaire totale de l’assuré.