Les risques d'une habitation non assurée

Que votre logement soit vide ou meublé, dans l’un ou l’autre des cas l’assurance de votre habitation est obligatoire. Cependant, le caractère obligatoire diffère en fonction du statut de l’occupant, qu’il soit locataire ou propriétaire. Pour qui devient-elle alors nécessaire ? Suivez l’explication dans la suite cet article.

Le caractère obligatoire de l’assurance habitation pour un propriétaire

Pour le propriétaire, l’assurance habitation n’est pas obligatoire, mais indispensable. C’est pour dire que l’assurance d’un logement ou non dépend en grande partie du statut du propriétaire.  D’un point de vue législatif, que le propriétaire soit un occupant ou non il n’est pas obligé d’assurer son logement. Mais il est toujours mieux de souscrire à une assurance habitation afin de se protéger contre tout problème. Par exemple en cas d’incendie, de cambriolage ou de dégât des eaux, le propriétaire dont le logement n’est pas assuré devra donc prendre en charge l’entièreté de tous les dégâts. En d’autres termes sans un logement assuré, vous ne serez pas indemnisé en cas de problème. Pour se protéger contre les éventuels préjudices liés  à un défaut d’entretien ou un problème concernant la construction d’un logement, le bailleur qui se retrouve dans ces circonstances est obligé de souscrire à une assurance PNO. Plus d'informations sur ce site internet .

L’assurance obligatoire n’est-elle pas obligatoire pour les copropriétaires ?

D’après une loi de mars 2014 lorsque vous êtes copropriétaire vous avez l’obligation  d’assurer votre habitation avec au minimum une assurance de responsabilité civile. D’après cette même loi, seuls les locataires dont les logements ne sont pas meublés  étaient obligés de souscrire à  une assurance habitation. Malheureusement à l’heure actuelle cette loi a connu une petite modification. Du coup tous les logements, qu’ils soient meublés ou non doivent prendre part à cette souscription. On en conclure, donc que cette forme d’assurance est obligatoire pour le locataire. Et donc un locataire sans une assurance habitation se livre à de grands risques.